Le mot du médiateur de la consommation

Bonjour,

Vous êtes un particulier, client consommateur du Crédit Agricole de Paris et d’Île-de-France à titre non professionnel.

Vous rencontrez une difficulté que vos interventions successives auprès de votre interlocuteur habituel en agence, puis du Service client n’ont pas permis de résoudre.

Vous pouvez, dans ces conditions, me faire appel en me transmettant votre demande par courrier ou en ligne sur le présent site (cf. « déposez votre demande de médiation »), accompagné de tout document utile à la compréhension de votre problème.

Disposant d’une longue expérience professionnelle acquise au sein de la Banque de France, ne faisant pas partie du personnel du Crédit Agricole de Paris et d’Île-de-France et, disposant de mes propres moyens de fonctionnement, je vous garantis de traiter votre dossier en totale indépendance.

Je m’engage, en particulier, à :

  • En cas d’irrecevabilité de votre demande de médiation, vous en informer dans un délai de trois semaines à compter de sa réception ;
  • Si elle déclarée recevable, après vous en avoir informé vous et la banque en vous notifiant ma saisine, examiner votre demande en toute impartialité et transparence, sur la base des informations que vous m’aurez transmises et, des éléments que j’aurai parallèlement recueillis auprès de la banque,
  • En l’absence d’accord entre vous et la banque au cours du processus de médiation de la consommation, vous proposer, dans les 90 jours après la notification de ma saisine, une proposition de solution motivée fondée en droit et/ou en équité prenant compte, à la fois la dimension technique et les caractéristiques particulières de votre dossier. Vous disposez d’un délai de quinze jours pour accepter, ou non, la solution ainsi proposée. En cas de refus, vous avez la possibilité de soumettre votre demande au tribunal compétent.

Vous trouverez sur ce site l’ensemble des informations et formulaires relatifs à la médiation. Suivez très précisément les indications qui vous sont fournies : votre démarche n’en sera que plus efficace…